Mailing List

lundi 20 juin 2016

Brexit, au vent mauvais


Un peu de poésie dans ce monde de brutes.




Après s'être repu, de marchés, de services,
L'Anglais, de l'Union, déplorait les maints vices.
De l’élargissement jadis le champion,
Faisait de Polonais une indigestion.

Un rougeaud constipé était Premier Ministre ;
Ses boyaux torturés préparaient un sinistre.
À son peuple il offrit, soulageant son rectum
– Smecta démocratique – un gros referendum.

Valeurs et principes partis par le transit,
La bataille s'engagea autour du Brexit.
Migrants et eurocrates étaient tous voleurs,
« Il faut les expulser ! » – C’en était venu l'heure.

Arguments de raison ? Non ! Flatuosités,
Éructations sur la souveraineté...
Point de mots assez durs pour les gens de Bruxelles :
« Nous n'avons nul besoin qu'ils détaillent nos selles ! »

Ainsi ce vingt-trois juin menace le grand « prout »
De l’UE, les Anglais, pourraient bien être OUT.
Ils en sont complices, les partisans du IN,
Pour qui l'Europe n'est que brûlure intestine.

Mes amis ! la morale au pays de Guillaume
Est qu’il va des vesses comme de ce Royaume,
– Comment peut-on le dire de manière accorte ? –
À un moment, hélas, il faut bien que ça sorte.


Les Grecques
Collectif de bien bas fonctionnaires européens.

1 commentaire: